0

L’impact des algues sargasses sur la santé : des réflexes efficaces

Existant depuis plus de dix ans, les algues sargasses sont devenues un fléau incontournable dans le bassin caribéen et touche la majorité des côtes de la Martinique. Leurs apparitions tendent à augmenter et salissent les plages, encombrant l’accès aux ports et aux bateaux. Les côtes caraïbes sont peu impactées, contrairement à la côte atlantique de la Martinique où les échouages d’algues sont fréquents. La situation reste cependant changeante et évolutive. Dans votre intérêt, vous devez absolument reconnaître l’algue sargasse afin de vous protéger de ses effets nocifs sanitaires en privilégiant quelques gestes simples.

Qu’est-ce-que l’algue sargasse et d’où vient-elle ?

L’algue sargasse puise son origine dans la Mer des Sargasses au large de la côte Est des États-Unis et au Nord-Est du Brésil. Le terme hispanique “sargazo” signifie “varech”, c’est-à-dire un ensemble d’algues rejetées par la mer. Ces algues brunes forment une nappe inquiétante à la surface de l’eau dont plus de trois-cents espèces sont répertoriées. Les courants marins de l’océan atlantique les transportent jusqu’aux côtes de la Martinique. D’autres îles sont touchées comme la Guadeloupe, Dominique et Saint-Barthélémy.

Le phénomène de l’algue sargasse est lié à la déforestation amazonienne et aux engrais utilisés massivement dans l’agriculture brésilienne. En effet, ces algues marines se nourrissent du nitrate rejeté dans le fleuve Amazone qui s’engouffre dans l’Atlantique. L’augmentation de cette pollution répercute automatiquement une prolifération d’algues inhabituelles.

Quels sont les effets néfastes recensés sur l’être humain ?

L’algue sargasse est a priori sans danger lors d’un contact direct dans l’eau ou si elle sèche sur le sable. Mais la complication survient de la décomposition de ces algues qui échouent en masse sur le littoral, car elles engendrent l’apparition de deux gaz toxiques : l’hydrogène sulfuré (H2S) et l’ammoniac (NH3). Suivant leur seuil de concentration, les émissions de gaz provoquées par la putréfaction du dépôt d’algues entraînent des effets indésirables sur les individus :

  • Des odeurs nauséabondes dans l’air sans gravité ;
  • Des gênes respiratoires pour les personnes sensibles et vulnérables (jeunes enfants, femmes enceintes, pathologies cardiaques…) ;
  • Certains symptômes tels que les maux de tête, les irritations des yeux ou de la gorge.

Quelles sont les remèdes pour soulager l’impact de l’algue sargasse ?

Au sein de votre pharmacie favorite, vous serez soigneusement conseillé et dirigé vers le spray pour la gorge. Ce médicament collutoire calme les maux de gorge et les picotements douloureux. Il apaise alors les petites plaies de la bouche, les aphtes, les inflammations buccales et la déglutition douloureuse. Vu qu’il préserve sa richesse en minéraux et oligo-éléments (calcium, magnésium, fer, cuivre, manganèse, zinc, sélénium), ce traitement local vous soulagera rapidement. Sans gaz propulseur, son format nomade vous permet de l’utiliser en toute sécurité à tout moment. En principe, deux gouttes 3 à 6 fois par jour suffisent, variable selon la notice d’utilisation.

Votre expert en pharmacie pour parlera aussi du collyre pour les yeux. C’est un excellent traitement contre les infections bactériennes de l’oeil telles les conjonctivites. Le collyre antiseptique se présente sous forme de flacon unidose. Veillez à ne pas toucher votre oeil avec l’extrémité du flacon au moment de vous injecter le liquide. Refermez correctement la pipette après usage et demandez l’avis de votre pharmacien qualifié.

Si vous inhalez malencontreusement les sargasses, vous retiendrez que leur toxicité est aléatoire. La Pharmacie Baie du Marin préconise alors des solutions curatives pour chaque maux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *